Uncategorized

Promotion du préscolaire : Efforts inlassables de l’INDH au niveau de la province de Youssoufia

Promotion du préscolaire : Efforts inlassables de l’INDH au niveau de la province de Youssoufia

vendredi, 28 janvier, 2022 à 21:06

Commune Atiamim (province de Youssoufia) – L’initiative Nationale pour le Développement Humain (INDH) en partenariat avec d’autres acteurs concernés par les questions éducatives, ne cesse de déployer des efforts inlassables en faveur du développement et de la généralisation de l’enseignement préscolaire, notamment en milieu rural.

Cette démarche volontariste illustre, si besoin est, tout l’intérêt particulier que Sa Majesté le Roi Mohammed VI ne cesse d’accorder à la petite-enfance, à l’éducation et à la formation, et à l’investissement dans le capital humain, dans l’optique d’aider à former le citoyen de demain qui sera apte à contribuer efficacement aux efforts menés pour le développement et le progrès du Royaume.

C’est dans ce sens que l’Initiative, dans le cadre de partenariats agissants avec d’autres parties concernées, à l’instar de ce qui se fait à l’échelon national, ne ménage aucun effort en vue de promouvoir ce cycle d’enseignement au niveau de la province de Youssoufia notamment, dans les zones rurales et celles les plus éloignées, en misant sur la généralisation d’unités dédiées à l’enseignement préscolaire et à les doter d’éducatrices compétentes et hautement formées aux techniques et méthodes pédagogiques requises en la matière.

Selon les données de la Division de l’Action Sociale (DAS) relevant de la province de Youssoufia, il a été procédé pour ce qui de la construction, l’équipement et la gestion des unités du préscolaire, à la programmation de la création de 133 unités du préscolaire, et ce au titre des années 2019, 2020 et 2021, pour un montant total de 46.346.910 DH.

Et la même source de poursuivre que des études sont en cours pour la construction de 21 unités programmées au titre de l’année scolaire 2022-2023, faisant savoir que le nombre d’enfants (garçons et filles) bénéficiaires de ces unités au titre de l’année scolaire actuelle (2021-2022) s’élève à 1.391.

Une tournée effectuée par une équipe de M24, la chaine télévisée de l’information en continu de la MAP, dans une unité du préscolaire à “Douar Jenadgha” (commune Atiamim) a permis de s’arrêter sur les efforts consentis par l’INDH et la Fondation Marocaine pour la Promotion de l’Enseignement Préscolaire (FMPS), pour la généralisation de cet apprentissage auprès des petites filles et petits garçons de ce village.

Construite sur une superficie totale de 80 m2, dans le cadre d’un partenariat entre l’INDH et la FMPS, cette unité du préscolaire compte une Salle d’apprentissage, et une Salle d’exposition de photos et d’activités créatives, outre un espace de récréation et d’autres dépendances.

Quant au nombre de bénéficiaires dans le cadre de cette unité du préscolaire, il s’élève à 20 au total, dont 13 en moyenne section (11 filles et 2 garçons) et 7 en petite section (2 filles et 5 garçons).

Dotée de moyens et équipements pédagogiques adéquats, cette unité du préscolaire se fixe pour objectifs notamment, l’encouragement de la scolarisation des enfants et la lutte contre la déperdition scolaire, la préparation des bénéficiaires pour la prochaine étape relative à l’enseignement primaire, l’amélioration de la qualité de l’apprentissage, la garantie du droit d’accès aux élèves âgés de 4 et 5 ans.

Elle vise aussi à favoriser l’adhésion des enfants à un système pédagogique promouvant les valeurs de citoyenneté, et favorisant l’épanouissement et la créativité, et l’adoption d’une vision pédagogique innovante reposant sur trois axes majeur à savoir : l’éducation, l’épanouissement et la créativité.

Dans une déclaration à M24, Mme Argoub Ibtissam, éducatrice à l’unité du préscolaire à Jenadgha, s’est attardée sur la démarche adoptée par la FMPS à travers deux types de pédagogies à savoir : la pédagogie du projet visant le renforcement des capacités et compétences de l’apprenant et la pédagogie du jeu destinée à transmettre à l’enfant les connaissances nécessaires à l’édification de sa personnalité et à la préparation de son passage vers le cycle primaire.

Mme Argoub a, de même, loué le rôle important joué par l’INDH pour la promotion de la scolarisation et la lutte contre la déperdition scolaire et la garantie de l’égalité des chances pour l’ensemble des enfants, notamment en milieu rural, qualifiant de “très réussie” son expérience d’encadrement et d’enseignement des jeunes enfants.

Source link المصدر

زر الذهاب إلى الأعلى